Monsieur le Président du Haut conseil des maliens de Belgique ;

Monsieur le Consul honoraire du Mali à Anvers, cher ami Julian d’Herde ;

Mesdames et Messieurs ;

Chers compatriotes ;

Chers amis du Mali ;

 

Nous avons, à juste raison, commencé notre cérémonie par l’hymne national du Mali. Je voudrais remercier les organisateurs pour cela et pour le programme de qualité qui nous a été présenté. Dans le contexte actuel de notre pays, qu’est-ce qui pourrait être plus éloquent que notre hymne national et notre devise : Un peuple-Un but-Une foi, alors que notre cher pays, depuis plus d’une décennie, traverse une crise grave, complexe et multidimensionnelle.

 

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs,

 

Je voudrais vous dire tout le plaisir qui est le nôtre - personnel de l’ambassade du Mali, mon épouse et moi-même - de nous retrouver parmi vous à l’occasion de la célébration de la fête nationale de notre pays.

 

En effet, il y’a de cela 62 ans, le 22 septembre 1960, la République du Mali accédait à la souveraineté nationale et internationale. Depuis, que de chemin parcouru. Je sais que vous avez prévu de faire intervenir le Conseiller en communication de l’Ambassade du Mali, notre ainé Diarra DIAKITE, qui pourra revenir sur les difficultés mais également les aspects positifs qui ont jalonné le parcours de notre pays.

 

Pour ma part, je rappelle que cette année, le Gouvernement de la Transition a placé la fête de l’indépendance du Mali sous le signe de l’Union dans la souveraineté. En effet, notre pays, comme vous le savez tous, se fait le chantre d’un nouveau mais juste paradigme, des relations internationales. Désormais les relations de coopération entre notre pays et les partenaires reposent sur les trois principes suivants :

 

-          Le respect de la souveraineté du Mali ;

-          Le respect des choix stratégiques opérés par le Mali ;

-          La défense et la prise en compte des intérêts du peuple du Mali.

 

Cette nouvelle vision du monde portée par notre diplomatie nous vaut des incompréhensions, souvent même des tensions, avec certains de nos partenaires. Mais ce choix courageux vaut aussi à notre pays le soutien et l’estime des opinions du monde entier qui se reconnaissent dans ce combat pour l’honneur et la dignité du Mali voire de l’Afrique plusieurs décennies après l’indépendance de nos Etats.  

 

Monsieur le Président

Mesdames et Messieurs,

 

S’agissant justement de notre souveraineté, il me plait de souligner, pour m’en réjouir, les effortsinestimables des autorités de la transition pour doter notre pays d’un outil de défense digne de ce nom. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que les capacités opérationnelles de nos forces de défense et de sécurité ont été renforcées, à travers l’acquisition de matériel nouveau, en particulier le renforcement de notre vecteur aérien.

 

Aujourd’hui, les FAMA sont plus que jamais en première ligne dans la lutte contre le terrorisme. Elles engrangent chaque jour des résultats encourageant contre l’ennemi.

 

Dans le domaine de la Gouvernance, un processus de refondation de notre pays est en cours. Un vaste chantier axé autour des réformes politiques et institutionnelles notamment l’élaboration d’une nouvelle loi électorale et l’adoption d’une nouvelle constitution a été engagé par le Gouvernement de la Transition.

 

Monsieur le Président,

Chers compatriotes,

 

M’adressant singulièrement à Vous, Maliens établis à l’extérieur, il me plait à la suite de SEM le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat,de saluer votre engagement pour le Mali et votre souci constant de son devenir.

 

Je vous encourage à continuer dans ce sens et vous invite au respect des lois et règlements de notre pays hôte, la Belgique, un pays ami du Mali, présent à nos côtés au travers d’une coopération discrète mais efficace.

 

En remettant, il y’a quelques jours, mes lettres de créance au Roi Philippe, il m’a dit son souhait de voir notre pays vivre en paix et retrouver sa place dans le concert des Nations.

 

Pour ce qui nous concerne à l’Ambassade du Mali à Bruxelles, je voudrais vous assurer de notre écoute et de notre disponibilité. Nous serons toujours à vos côtés dans la limite de nos moyens et de nos prérogatives. Dans ce cadre, des efforts sont en cours pour vous faciliter et améliorer nos prestations consulaires.

 

Nous allons bientôt initier une série de rencontres avec nos compatriotes établis dans les autres villes en Belgique mais également dans les autres pays de la juridiction pour recenser leurs doléances. 

 

Monsieur le Président du Haut conseil des maliens de Belgique ;

Monsieur le Consul honoraire du Mali à Anvers ;

Mesdames et Messieurs ;

 

Le Mali se trouve à une phase décisive de son histoire. Un tournant majeur. Je demeure convaincu qu’avec l’engagement de tous et le soutien de nos amis et partenaires, il sera le pays de paix, d’hospitalité et de tolérance que nous appelons tous de nos vœux.

 

Il me plait ici de saluer la résilience et la dignité de notre peuple dans l’épreuve qu’il traverse depuis plus d’une décennie.

 

Je voudrais conclure mon bref propos en vous souhaitant une bonne fête de l’indépendance.

 

Que Dieu nous montre le 22 septembre 2023 dans un Mali en paix et réconcilié.

 

Que Dieu bénisse et préserve le Mali.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Copyright © 2021. Ambassade du Mali à Bruxelles.Tous droits réservés.